LAICITE vivre ensembleDEMOCRATIE

TRANSPARENCE

LIBERTE D'EXPRESSION

LAÏCITE

 

Le maire de Pompignac se moque, une fois de plus, des principes républicains, qu'il bafoue, les uns après les autres. Denis Lopez nous a hélas habitués depuis le début de sa première mandature à toutes sortes d'excès. Le voilà maintenant qui joue le rôle de prosélyte, faisant fi de son écharpe tricolore.

Dans le numéro 22 du Mensuel de Pompignac (mai-jui 2016), dans la rubrique " En Bref " en première page, un encart invite les pompignacais à participer à la prière, aux chants religieux, à la lecture de texte sacrés à l'église du village pour "le mois de Marie".

Le RAPP soucieux  d'une citoyenneté respectueuse de tous, alerte, une fois encore, les Pompignacais et Pompignacaises sur la non application d'un principe fondateur de notre République : la laïcité

Alors, M. le maire, voici un petit cours de rattrapage:

Laïcité (définition): Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement.

"La laïcité est le principe qui permet de vivre ensemble en toute sérénité. Elle est le principe qui permet à chacun d’être libre. Elle nous permet d’être ensemble dans un espace commun. La laïcité est le principe qui garantit deux libertés fondamentales : la liberté de conscience et la liberté de culte. Ceci, au travers de la neutralité de l’État vis-à-vis de toutes les religions.

La liberté de conscience, c’est la liberté qui offre à chacun la possibilité de croire ou de ne pas croire. Ainsi personne n’est tenu d’adhérer à une croyance. Et personne n’est tenu de ne pas adhérer à une croyance. La conséquence de la liberté de conscience est assez simple : les règles spécifiques à une croyance, quelle qu’elle soit, ne concernent que ceux qui adhèrent à cette croyance.

L’histoire prouve que la coexistence pacifique est rompue à chaque fois qu’il y a confusion entre pouvoir politique et pouvoir religieux. La non-confusion des deux «pouvoirs» se concrétise par la neutralité de l’État, qui est ainsi la garantie de la coexistence pacifique."Source: http://www.nantes.fr/laicite

 marianne laiciteM. le maire, vous êtes le représentant de l'Etat sur notre commune et à ce titre, tout vous interdit d'utiliser un organe de communicaiton public pour faire de la propagande religieuse.

A bon entendeur....

Sylvie Auriac.